Commune de Machilly

Accueil > Vie municipale > Elections 2017

Elections 2017

ELECTIONS LEGISLATIVES

Résultats du second tour du 18 Juin 2017 :
Virginie DUBY-MULLER : 45.83%
Laura DEVIN : 54.17%
Abstention : 63.88%
Blancs + Nuls : 7.34%

Résultats du premier tour du 11 Juin 2017 :

Cliquez sur l’icône pour accéder au pdf complet.
Résultat candidat par candidat, nul, blanc.

...

Le 1er tour des législatives aura lieu le dimanche 11 juin 2017.
Le second tour aura lieu le dimanche 18 juin.

Fermeture des bureaux à 18h.
Attention, la pièce d’identité est obligatoire pour voter (voir ci-dessous, dans la rubrique présidentielles, la liste des pièces acceptées).


Les professions de foi des candidats :

Après les dernières élections départementales et régionales, le ministère de l’Intérieur expérimente à nouveau la mise en ligne des professions de foi des candidats aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017. Les électeurs, toujours plus connectés, pourront consulter une partie de la propagande électorale via internet.
https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Elections-legislatives-2017/Elections-legislatives-les-professions-de-foi-a-portee-de-clic
Lien direct vers les professions de foi des candidats, par région :
https://programme-candidats.interieur.gouv.fr/

Les législatives auront lieu quelques semaines après les dates des présidentielles 2017 et quelques mois avant les sénatoriales 2017.

Pour les Français de l’étranger, les dates sont fixées aux 3 et 17 juin sur le continent américain et aux 4 et 18 juin pour les Français des autres continents.

Les législatives, qui ont lieu tous les 5 ans, visent à désigner au suffrage universel direct les 577 députés de l’Assemblée Nationale. Le rôle de cette institution est de discuter et voter les lois (voir ainsi comment se vote une loi). Chaque député est élu au sein d’une circonscription (le plus souvent, une subdivision d’un département) qu’il représente à l’Assemblée.
Majorité

Comme tous les 5 ans, les législatives ont été précédées par l’élection présidentielle, dont les deux tours se sont déroulés aux mois d’avril et de mai. Le gouvernement du président élu, Emmanuel Macron, aura besoin d’une majorité à l’Assemblée pour pouvoir faire voter les lois. Ce qui signifie disposer d’au moins 289 députés sur 577.

C’est là tout l’enjeu de ces législatives : le nouveau Président de la République pourra t-il obtenir une majorité à l’Assemblée ? Une question particulièrement incertaine en 2017 en raison de la recomposition du paysage politique français et de la fin du bipartisme (entre le Parti Socialiste d’un côté et Les Républicains de l’autre).


Le non-cumul des mandats :

Les mesures votées en 2014 pour limiter le cumul des mandats des parlementaires vont entrer en application à l’occasion des élections législatives de 2017. Elles seront ensuite étendues lors des prochaines élections aux sénateurs et aux députés européens.

En 2012, lors du dernier renouvellement de l’Assemblée nationale, 45 % des députés cumulaient leur mandat national avec un mandat exécutif local (maire, président d’un conseil départemental ou régional). Avec l’entrée en application de la loi interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec les mandats de député ou de sénateur [lien vers la loi], cette pratique ne sera plus permise.

Dorénavant, les parlementaires ne pourront plus diriger ou être membre de l’organe exécutif d’une collectivité territoriale. Plus concrètement, les députés ne pourront plus être ni maires ou adjoints au maire, ni présidents ou vice-présidents d’un conseil régional ou départemental, d’un établissement public de coopération intercommunal (communautés de communes ou d’agglomération, métropoles…) ou de certaines assemblées locales.

En cas de cumul suite à une élection, un député dispose de 30 jours pour choisir quel mandat il souhaite conserver. Si l’élu choisit de renoncer à son mandat de député, il est remplacé par son suppléant sans qu’il y ait besoin d’organiser une élection partielle, comme c’était le cas jusqu’à présent. S’il ne fait aucun choix, il conserve le mandat le plus récemment acquis et est démissionnaire d’office de l’autre mandat.

Si les députés ne peuvent plus participer à la direction des exécutifs locaux, ils peuvent tout de même conserver un mandat local. Par exemple, si un député ne peut plus être maire, il peut tout de même être membre du conseil municipal. De la même façon, un député peut également être conseiller départemental ou régional. Cependant, il ne peut détenir qu’un seul de ces trois mandats.

Plus d’informations sur les législatives ici :
http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/7260-les-dates-des-elections-legislatives-2017

Pour les procurations :
https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Elections-legislatives-2017/Elections-legislatives-le-vote-par-procuration

ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES

1er tour : Participation à Machilly : 80,64%

1er tour : 23 Avril
2eme tour : 7 Mai

Lieu : Dans votre mairie, à Machilly, au 290 route des Voirons.
Horaire : Le vote pourra s’effectuer de 8h à 19h.

Vous êtes Français, vous votez en France.
Voici les pièces d’identité acceptées :

  1. Carte nationale d’identité (valide ou périmée)
  2. Passeport (valide ou périmé)
  3. Permis de conduire (valide)
  4. Carte vitale avec photo (valide)
  5. Carte de famille nombreuse (valide) délivrée par la SNCF
  6. Permis de chasser avec photo délivré par le représentant de l’État (valide)
  7. Livret de circulation (valide)
  8. Carte du combattant, de couleur chamois ou tricolore (valide)
  9. Carte d’identité ou carte de circulation avec photo, délivrée par les autorités
    militaires (valide)
  10. Carte d’identité de fonctionnaire de l’État, de parlementaire ou d’élu local avec photo (valide)
  11. Carte d’invalidité civile ou militaire avec photo (valide)
  12. Récépissé valant justification de l’identité, délivré en échange des pièces
    d’identité en cas de contrôle judiciaire (valide).

Source et plus d’informations : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1361

Elles sont à présenter en plus de la carte électorale (facultative).
Si vous ne l’avez pas reçu, vous pourrez la retirer directement le jour du scrutin.
Pour les personnes souhaitant faire une modification de la carte électorale, suite à une erreur constatée (adresse...), vous pouvez retirer un CERFA à tout moment, le jour du scrutin ou n’importe quand auprès de votre mairie. Une fois le formulaire CERFA complété et signé, un justificateur de domicile (pour valider les changements d’adresse notamment) et une pièce d’identité vous serons également demandés.

Plus d’information : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A10598

Procuration :
Le vote par procuration permet à un électeur absent le jour du vote, de se faire représenter, par un électeur inscrit dans la même commune que lui. La démarche se fait au commissariat, à la gendarmerie ou au tribunal d’instance.

Qui peut recevoir une procuration ?
La personne qui donne procuration (le mandant) désigne librement la personne qui votera à sa place (le mandataire). Le mandataire doit toutefois répondre à 2 conditions liées à l’inscription sur les listes électorales et au nombre maximum de procurations.
Ces conditions sont définies en fonction du lieu de vote (en France ou à l’étranger).

Pour tout savoir sur les procurations : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1604

Accès direct