Commune de Machilly

Accueil > Vie pratique > Consignes Coronavirus > Covid-19 - Restons vigilants cet été - Département en vigilance

Covid-19 - Restons vigilants cet été - Département en vigilance

MASQUE OBLIGATOIRE DES LA SEMAINE DU 20 JUILLET DANS LES LIEUX PUBLICS CLOS

Consignes COVID-19
MASQUE OBLIGATOIRE DES LA SEMAINE DU 20 JUILLET DANS LES LIEUX PUBLICS CLOS
Face à la reprise de l’épidémie en France, le masque sera obligatoire dans les lieux publics clos dès le 1er aout (peut-être avancé à la semaine prochaine - attente du décret).

Plusieurs clusters en France incitent à penser qu’il faut rester vigilants et redoubler d’efforts face à la propagation du virus en cette période de vacances (cas en Mayenne, Nouvelle-Aquitaine, Paris…), le gouvernement a alors décidé d’imposer le port du masque dans les lieux publics clos.

Jeudi 16 juillet, le premier ministre, Jean Castex a annoncé au Sénat la possibilité d’accélérer la mise en place de cette mesure, prévue initialement au premier aout.

A compter du 04 Aout, dans tout le département de la Haute-Savoie, le port du masque est obligatoire pour les personnes de 11 ans et plus sur les marchés publics de plein air, brocantes, vide-greniers, les rassemblements / réunions ou activités mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, pour lesquels l’organisateur est soumis à l’obligation de déclaration (article 3 du décret 2020-860) à l’exception des pratiques sportives.

Cette obligation n’est pas applicable aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical (dérogation).

Toutes les informations à jour ici :
https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

////////////////////

Dossier de presse du 10/07/2020 :
Les vacances d’été ont débuté. Le contexte sanitaire favorisant un relâchement dans l’application des gestes barrières, il est important de ne pas oublier que le virus circule toujours et de rester vigilant. Il est donc important de rappeler que même durant cette période estivale, les gestes barrière doivent continuer de s’appliquer.

dossier_de_presse_-_passons_un_bon_ete_avec_les_bons_reflexes.pdf

/////////////////

Si j’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au COVID-19 :
- je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation ;
- si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU (15) ou j’envoie un message au numéro d’urgence pour les sourds et malentendants (114).

Le numéro vert qui répond aux questions sur le nouveau coronavirus ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 : 0 800 130 000. Attention : la plateforme n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux.

En cas de signes d’infections respiratoires dans les 14 jours suivant votre retour d’une zone où circule activement le virus, il faut contacter le 15 (Samu) en faisant état des symptômes et du séjour récent.

Mise à jour du 30/03/2020 (info Préfet, par le Ministre) :
Le virus est très contagieux : entre 2 et 3 fois plus que la grippe.
Il est contagieux avant d’être symptomatique.
15% des cas constatés entrainent des complications.
5% nécessitent une hospitalisation en réanimation.
Le virus touche particulièrement les plus fragiles : + 60 ans représentent 96% des décès. Mais il touche aussi les personnes plus jeunes, avec une médiane de l’age de réanimation à 58 ans.
Il progresse de façon très rapide.
Un dispositif national de surveillance de l’épidémie est en place, et des informations sont données en accès libre sur www.gouvernement.fr
Une stratégie est mise en place par l’Etat pour le combattre (renforcer les hôpitaux, tests, confinement...) afin d’aplanir la courbe de progression de l’épidémie. Un renfort des capacités sanitaires est en cours, avec une stratégie hospitalière. Protéger et soutenir sont la priorité du gouvernement dans cette crise. Protéger les personnes fragiles, âgées, vulnérables notamment ; soutenir et protéger les soignants et tout le personnel hospitalier, mais aussi les emplois et les revenus des français.

Accès direct