Commune de Machilly

Accueil > Village > Histoire et patrimoine > Histoire et géographie

Histoire et géographie

Repères géographiques et historiques

REPÈRES GÉOGRAPHIQUES ET HISTORIQUES

Machilly (Machelyi en arpitan
savoyard) est un petit village français, situé dans le département de la Haute-Savoie et la région du Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Machilliens et Machilliennes.
La commune s’étend sur 5,8 km² et compte officiellement 997 habitants en janvier 2015 (1033 selon le recensement de février 2015). La population de Machilly était de 860 habitants en 1999, 829 habitants en 1990, 635 habitants en 1975 et 548 habitants en 1968, 415 habitants en 1945, 445 habitants en 1901, 250 habitants en 1800.

Entouré par les communes de Saint-Cergues, Bons-en-Chablais et Saxel,
Machilly est situé à 10 km au Nord-Est d’Annemasse, la plus grande ville des environs. Située à 532 mètres d’altitude, le Ruisseau de Manson, le Ruisseau de Boëge et le Ruisseau de chez Fournier sont les principaux cours d’eau qui traversent la commune. Le ruisseau du Coudray, quant à lui, devient le
Foron - affluent de l’Arve - à la sortie du Lac de Machilly. La commune est
jumelée à celle d’Andrate, Italie
Le nom de Machilly pourrait provenir de Macilius (Maciliacum ou domaine du noble Macilius, selon l’étymologie des Noms et Lieux de la Suisse Romande, Savoie et environ), ou de Mascuis (Masciacum, domaine d’un noble venant de la localité milanaise de Masciago, selon le dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie).
Machilly fait partie du Chablais savoyard, composante de la Savoie avec le
Faucigny et le Genevois. Peuplé à l’origine par les Allobroges, le village est cité nommément dans certains récits historiques comme un lieu de passage entre Annemasse et Thonon, du fait de son positionnement sur la route commerciale du Chablais, peut-être même sur le chemin d’Hannibal lors de sa traversée des Alpes, bien que peu probable.

L’Histoire de Machilly est intimement liée à celle du Chablais, et donc du Duché de Savoie. Du fait de sa situation géographique, le village est ainsi balloté entre la maison de Savoie, les comtes de Genève et les sires de Faucigny au gré de leurs jeux politiques (XIIIe au XIXe siècle). Le village, situé au cœur des frontières entre Chablais, Faucigny et Genevois, subit les répercussions des conflits entre ces trois territoires et la maison de Savoie, et également celles des guerres à plus large échelle du XVIe : occupation bernoise et valaisanne avant les guerres franco-savoisiennes du XVII, jusqu’à ce que le traité de Turin ne scelle le rattachement du duché de Savoie à la France en 1860.

Machilly est un hameau dominé par la Tour de Langin, propriété de cette
famille, elle-même vassale des seigneurs d’Allinges depuis le XVe siècle.
Le village est également connu pour sa chapelle Saint Blaise, où Saint François de Sales aimait s’arrêter à chaque passage du fait de son amitié pour son curé, Bernard Nojonnier, ancien Vicaire de Thorens et Curé à Machilly de 1607 à 1652.

Construite en 1455, elle a changé de nombreuses fois de statut entre sa création et son appellation actuelle : église de Machilly, chapelle notre Dame, Chapelle saint Jean, Chapelle du Saint Esprit, Chapelle Saint Blaise, jusqu’à son appellation actuelle Eglise St Martin en hommage au tableau offert à la
Paroisse. Le Bâtiment lui-même a subi de nombreuses modifications depuis sa création et notamment le prolongement de la chapelle par une nef et le rajout d’une aile, avant de remplacer le petit clocher par l’actuel au 19e siècle.

Ce nouveau clocher transforme définitivement la chapelle en église, lui donnant sa forme actuelle, intérieure comme extérieure avec sa crypte, tombeau de la famille de Langin, avec ses 2 cloches Packard et Benetti. Le Carillon lui-même est composé de 8 petites cloches baptisées des prénoms d’habitantes du village : Marthe, Julia, Emilie, Adèle, Lucienne, Jeannette, Marthe et Henriette.

Pour son histoire plus contemporaine, le rôle actif de Machilly pendant la résistance, du fait de son positionnement aux portes du Chablais et sa proximité de la frontière, est raconté par Simone et Robert Amoudruz.

Machilly est également connu pour ses framboises, dont la production a atteint l’apogée dans les années 50 (1900 tonnes annuelles, représentant jusqu’à la moitié de la production framboisière française), jusqu’à la sécheresse en 1962, scellant le déclin inexorable de ce petit fruit, mais dont subsiste la renommée : Machilly les framboises…

Texte : Pauline PLAGNAT-CANTOREGGI

Sources}}
- Piccard, Louis-Étienne (1853-1935). Histoire de Thonon et du Chablais, dès les temps les plus reculés jusqu’à la révolution française, 1882. (Accessible sur le site de la BnF Gallica)

- Nestor Albert (Chanoine, 1843-1916). Vie abrégée de saint François de Sales, évêque et prince de Genève, docteur de l’Eglise universelle, ed.H. Oudin frères, Paris, 1878. (Accessible sur le site de la BnF Gallica)

- Hamon, André Jean Marie (M. le curé de Saint-Sulpice, 1795-1874). Vie de saint François de Sales, ed. J. Lecoffre, Paris, 1855, et Nouvelle édition, entièrement revisée par M. Gonthier, chanoine d’Annecy, et M. Letourneau, curé de Saint-Sulpice. T. 1. T. 2 , ed. J. Gabalda et fils, éditeurs, Paris, 1930. (Accessible sur le site de la BnF Gallica)

- Rebord, Charles-Marie (Chanoine, 1856-1927). Synodes de saint François de Sales, de son prédécesseur et de ses successeurs : législation ecclésiastique en vigueur dans le diocèse de Genève-Annecy, vicaires ruraux et surveillants, notes et documents, Administration diocésaine, Impr. Commerciale, Annecy, 1921. (Accessible sur le site de la BnF Gallica)

- Perrin, André (1836-1906). Histoire de Savoie des origines à 1860 : chronologie des principaux faits de l’histoire de Savoie jusqu’à nos jours, Chambéry, 1900. (Accessible sur le site de la BnF Gallica)

- Henry Suter, Noms et Lieux de la Suisse Romande, Savoie et environ, http://henrysuter.ch/glossaires/toponymes.html (consulté en décembre 2015)

- Gros Albert, le dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie, éd. La Fontaine de Siloé, Montmélian, 2004, p.259

- Baud Henry et Mariotte Jean-Yves. Histoire des Communes savoyardes, le Chablais, ed. Slatkine Reprints, Genève, 1994 (réed. Del’éd. De Roanne, 1980)

- Le Messager (journal) "La framboise de Machilly, symbole du patrimoine culinaire local", http://www.lemessager.fr/Actualite/Genevois/2010/08/22/article_la_framboise_de_machilly_symbole_du_patr.shtml (consulté janvier 2016)

- Site Keldelice.com, "Renommé de Machilly en tant que capitale de la framboise", http://www.keldelice.com/guide/specialites/la-framboise-de-thurins (consulté en janvier 2016)

Accès direct

Informations COVID-19 - Actualisées régulièrement